AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 vielle fichee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
V. Aksel Hanssen

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 01/07/2015

MessageSujet: vielle fichee   Sam 17 Oct - 20:07

V. ROSALINA CARUSO
Je m’appelle Violetta Rosalina, j’ai 22 ans (née le 31/10/1992), j’ai la nationalité italienne et je suis arrivé(e) à Palo Alto en 2009. Je proviens d’une classe sociale moyenne, et mes parents n'ont pas étudié à Stanford par le passé. Je suis célibataire et surtout, je suis bisexuelle. Je suis étudiant(e) en production de film, en 2ème année. -j'ai préalablement fait des études dans deux autres domaine- Généralement, les gens parlent de moi comme étant l'italienne qu'il faut pécho. Moi ça va, je le vis bien. Sinon, je travaille en tant que serveuse dans un resto miteux.


H0NEYY
En vrai, je m’appelle Valérie, j’ai 22 ans et je viens du Québec/Canada et j'utilise Troian Bellisario comme avatar. J’ai connu le forum grâce au projet. Je crédite misery mind & wasteland pour les images de ma fiche. Je termine avec un petit mot : Bamchikawowow.

Est-ce que ton personnage est un scénario ? non
She said I have to go home Cause I’m real tired you see But I hate sleepin’ alone Why don’t you come with me I said my baby’s at home She’s probably worried tonight I didn’t call on the phone to Say that I’m alright Diana walked up to me She said I’m all yours tonight At that I ran to the phone Sayin’ baby, I’m alright I said unlock the door Because I forgot the key She said he’s not coming back Because he’s sleeping with me The weeknd, D.D
▼▼▼▼▼▼ Fort caractère
▼▼▼▼▼▽ Honnête
▼▼▼▼▼▼ Sarcastique
▼▼▼▼▼▽ Impulsive
▼▼▼▼▽▽ Jalouse
▼▼▼▼▽▽ Possessive
▼▽▽▽▽▽ Patiente
▼▼▼▼▽▽ Franche
▼▼▼▽▽▽ Travailleuse
▼▼▽▽▽▽ Sensible
▼▼▼▼▽▽ Égoïste
▼▼▼▽▽▽ Attentionné
▼▼▼▽▽▽ Compréhensive
▼▼▼▽▽▽ Généreuse
▼▼▼▼▼▼ Peur de l’engagement
Fais-tu partie d'un(e)/plusieurs club(s) ou association(s) ? Lesquels ? Pas trop mon genre, merci. Quand même, si on me forçait la main, je suppose que je pourrais rejoindre l'assoc' des LGBT. As-tu déjà fait du bénévolat ? Raconte ! Oh, chéri. Franchement, si tu crois que j'ai la tête de l'emploi, c'est probablement juste parce que j'suis beaucoup trop mignonne. Mais crois-moi, vaut mieux pas. Tu vis sur le campus ou en ville ? Sur le campus, tu veux le numéro de ma chambre? Si tu dors sur le campus, c'est en chambre à 2 ou à 4 ? À deux avec ma twin ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V. Aksel Hanssen

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 01/07/2015

MessageSujet: Re: vielle fichee   Sam 17 Oct - 20:12

No Need For Introductions, I've Read About Girls Like You On The Back Of Toilet Doors




❝ You know, gay, lesbian, bisexual, transgender - people are people.❞ Inspire. Expire. Tout ira bien. Tout va toujours mieux que tu ne le penses au final. Tu peux le faire. Je clignai des yeux et me mordillai la lèvre inférieure, plongeant mon regard dans le siens. Ce genre de jeu était totalement stupide, mais c’était exactement pour ça que j’y jouais au final, non? La bouteille, qui est l’imbécile de génie qui a pensé à ça, hein? Quoi qu’il en soit, si je le rencontre un jour, rappelez-moi de le remercier. Un sourire étira ses lèvres et elle se pencha vers moi. J’hésitai quelques secondes avant de m’avancer à mon tour, fermant les yeux au dernier moment, juste avant que nos lèvres se touchent. Et c’est à ce moment que je compris. Que je su. Ou alors que j’admettais enfin ce que je savais déjà. Qu’elle soit une fille ne me dérageait pas. Qu’elle ait les lèvres aussi douce que les miennes et que son approche soit totalement différente de celle des mecs ne pouvait que m’encourager à continuer. Le goût sucré sa langue s’attarda sur la mienne. N’étions-nous pas supposés nous en tenir à un court baiser? À en croire les cris d’enthousiasme autour de nous, personne ne se plaignait vraiment de nous voir nous embrasser. Après tout, vous avez vu beaucoup de mec qui n’aime pas ce spectacle? Pas moi.

Je reculai finalement et un sourire étira mes lèvres. J’étais fière et c’était totalement stupide, mais je ne pouvais m’en foutre d’avantage. Je repris ma place dans le cercle et la soirée continua comme toutes les autres. Alcool alors que c’était totalement interdit vu notre âge, musique bien trop forte qui allait à coup sûr raisonner dans mes oreilles toute la nuit et ce sentiment léger d’avoir enfin admis ma sexualité. Allez savoir pourquoi au fond ça me bloquait depuis un moment. J’avais peut-être peur de ce que les autres allaient en penser. Leo, Raf, Bella.. Peut-être même Marzia et Serena. Parce qu’au fond, il n’y a que leur opinion qui compte.


❝ Our dead are never dead to us, until we have forgotten them. ❞ Vous savez il arrive parfois que les gens prennent des décisions qu’il nous sera toujours impossible de comprendre ou même d’assimiler totalement. Par exemple, il est souvent difficile voire impossible pour quelqu’un de comprendre et connaitre à 100% une autre personne. On croit connaitre nos amis, notre famille, mais on a souvent tort. Je suis très proche de mes frères et sœurs, c’est comme ça entre italien, les liens du sang passent avant tout, mais rien, alors absolument rien, ne nous avait préparé à affronter ce qui nous attendait. Michelangelo était bipolaire, ça au moins, on le savait tous. Avec sa médication, tout était franchement parfait. C’était le bout en train de la famille, il nous faisait sourire et il riait toujours à mes blagues, comprenait toujours mon sarcasme et était le premier à nous proposer les plans les plus dingues. Si vous voulez savoir, j’aurais préféré qu’il le garde bien loin dans sa tête ce plan là. Qu’il ne le mette jamais à exécution du moins. Qu’il nous en parle, à moi ou à Raf, ou peu importe. Pourquoi il a décidé d’arrêter sa médication? Probablement parce qu’il se croyait au-dessus de tout ça. Parce qu’il pensait avoir été bien suffisamment longtemps pour justifier un arrêt de sa médication. Mais il devait savoir qu’on ne peut pas se sevrer du jour au lendemain. Que c’est risqué, voire dangereux. Il y aurait dû avoir des signes, on aurait dû se rendre compte plut tôt…

Mais non. Il a fallu le retrouver dans son placard la corde au cou pour s’ouvrir les yeux. Une rechute, la pire d’entre toute. Une chute pour nous tous. Une chute libre dans mon cas. Le début d’une période sombre, mais qui ne pouvait pas durer. Parce que je ne pouvais pas me le permettre. Je ne pouvais pas abandonner les autres, montré que j’étais faible. Mickey aurait voulu nous voir sourire. Il aurait voulu nous voir heureux. Alors je pris sur moi, décidant que m’attacher à quelqu’un était risqué. M’attacher c’était m’ouvrir et permettre à quelqu’un d’avoir une emprise sur moi, de me blesser. Je n’étais encore jamais tombé amoureuse et c’était aussi bien ainsi. Ça allait le rester, ça devait le rester.


❝ You never begin a new life. It's a mistake to think that you end one part of your life and start another as if there's no continuity. ❞ Avoir un père qui bosse pour une grosse entreprise –qui en est le propriétaire même- ça a ses avantages. Par exemple : obtenir un poste important à une des nouvelles bases opérationnelles de l’entreprise, à Palo Alto en Californie. J’ai toujours adoré Naples, n’allez pas croire que j’avais hâte de m’en aller. Disons seulement que j’étais contente d’apprendre que j’aurais un jour une chance de voir autre chose. Une autre ville, un autre pays, un autre continent même. Cette année était synonyme de changement, de nouveau départ aussi. Une chance pour nous tous de repartir à zéro, d’oublier tout ce qui nous tourmentait à la maison, d’arrêter de voir nos fantômes trainer dans les placards, les images de Mickey nous hantant chaque jours sans issues possibles. Elle était là notre issue, à porter de main.

Alors on s’est embarqué. Toute la famille Caruso –sauf Rafael qui était toujours avec l’armée italienne- pour la Californie. J’étais contente pour diverse raison, la plupart d’entre être loin d’être égoïste pour une fois. C’était la chance rêvé pour Marzia de se prendre en main, de se donner une chance d’être qui elle était à l’intérieur, à l’extérieur. Fini les tiramisus de maman et les pana cota de nonna. Il était temps qu’elle se botte le cul et j’allais être là pour lui donner un coup de main. Même chose pour Serena. Si elle croyait que je comptais la laisser tomber, elle pouvait toujours rêvé. Elle était la plus jeune d’entre nous et ce n’est pas pour autant qu’elle devait être laissée pour contre. Quant aux autres, ils étaient tous plus âgé. Bella entrerait à Stanford et les chances étaient fortes pour que Leonardo fasse pareil. Et il y avait Raf, toujours manquant à l’appel, à qui je n’étais pas prête de pardonner son absence prolongée. Son départ m’avait troublé plus que je ne voulais l’admettre, et je lui en voulais terriblement de ne nous avoir rien dit. Il n’avait pas été là à la mort de Michelangelo et chaque jour je m’éveillais avec cette peur au ventre qu’on reçoive une lettre nous annonçant qu’il était mort.


The wind of freedom blows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
vielle fichee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Urgent tuer le khezu de la vielle jungle nv7 nekot
» probleme diablos et diablos noir de la vielle, help my !
» Chose bizarre avec le Garuga de la vielle
» Objet [ Vielle pi. ]
» Une vielle tête refait surface.. !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hanssen Family :: Section perso :: Viktoria Aksel Hanssen-
Sauter vers: